Archives quotidiennes :

L’importance d’apprendre à écouter les enfants.

Enfant j’ai beaucoup souffert à cause de la nourriture. Je me faisais enguirlander tous les jours à coup de « manges ta viande! « ,  » tu es toujours la derniére à table! » et autres « bois ton lait ». (A cet époques on nous donnés une briquette de lait de vache dans la matiné àl’école!)

Le lait, j’ai toujours trouvé ça vraiment dégeux et ça m’a toujours donné mal au ventre. La faute au lactose. Je precise que j’ai 33 ans donc pas si vieille que ça quand même. Mais devant mes pleintes à répétition, mes parents sur proposition du docteur m’ont demandée si je voulais me faire opérer histoire de voir ce qui se passer là dedans! heureusement ils ont accepté mon non.

Bref souvent je devais finir mon repas sur les marches de l’entrée de ma maison! Vous comprenez il ne fallait surtout pas que je perturbe l’organisation de ma mére (femme au foyer). Quand c’etait l’heure de faire les sols je finissais donc dehors avec mon assiette….

En tant que professionnelle de la petite enfance que je suis devenue, j’en ai froid dans le dos!

Heureusement j’ai toujours eu des chats, qui eux étaient ravis de manger ma viande . En cachette bien sûr.

Ce mode  » d’éducation  » a eu de graves répercutions.  J’ai eu des troubles alimentaires. Et quand je suis devenue moi même maman ça a reveillé pas mal de trucs. Je me suis pris une grande claque. Je me suis mise à faire des attaques de panique dans les magasins ou sur les marchés. Impossible d’acheter de la nourriture! Je luttais, j’y allé quand même, mais j’avais la tête qui tournée, je devais me tenir aux rayons ou à la poussettes de mon fils pour ne pas tomber!  Je suis heureusement allée consulter au CMP;

Aujourd’hui encore, manger à l’intérieur d’un restaurant non végétarien  (en terrasse ça va.) m’est trés compliqué. Quant aux repas de famille c’est juste l’enfer, je suis pratiquement incapable d’avaler quoi que ce soit. J’attends avec impatience que le temps passe. En plus la famille de mon homme est trés « gros repas de famille » c’est dommage.

A la maison nous mangeons le moins transformé possible. En plus c’est super pratique, pourquoi perdre du temps et de l’argent à cuire des légumes qui sont bien meilleurs crus! Mon pére qui a eu nos loulous en vacances pendant 2 semaines cet été, a juste halluciné! Mes enfants tapaient directement dans le jardins. Ils etaient super contents de tous ces bons legumes. Les garçons sont devenus végétarien en grandissant, chacuns leur tour. Leur papas étant omnivore ils avaient les deux options à la maison. Mon grand est surnommé « tofu » par le personnel de la cantine du collége 😉

Je travaille avec des enfants et il est tres courant que les petits viennent se servirent dans le panier bio. Hop une courgettes, des brocolis , des pommes etc… Je laisse faire avec plaisir.

Forcement si on les gave de gateaux, de sucres raffinés et autres trucs industriels, ils vont perdre cet instinct.

Nous on reserve ça aux sorties. Mais même en club de vacances, là ou ça peut etre carrement l’orgie de mal bouffe. bah c’est aussi l’orgie de fruits! Je suis tombée sur cette photo de mon deuxieme  en regardant de vieilles photos de vacances d’il y a 2 ans.

bSAM_0256