Archives mensuelles : juillet 2015

Une part d’amour?

Mon gateau du moment est un gateau de saison evidemment.

Un gateau à la courgette et au citron. Et pour aller avec son moelleux je le fais dans un moule en coeur!

N’empêche j’ai bien besoin d’un peu de réconfort puisqu’il vient de m’arriver un sale truc au boulot. Je me trompe rarement sur les gens mais là je me suis bien plantée! J’aime pas les gens qui ne tiennent pas leurs engagements…. Enfin zen je vais rebondir, trés trés vite j’espére……

photo faite à l'arrache comme d'habitude!

photo faite à l’arrache comme d’habitude!

Recette hyper basique comme d’habitude. J’aime d’amour la simplicité puisque ça laisse de la place pour savourer la vie!

1 tasse de farine

1 tasse de lait végètal

1/2 tasse de sucre

courgettes fraiches et rapées au feeling!

1/2 c à c de bicarbonate

1 c à s de jus de citron

4 gouttes d’ HE de citron.

 

Bien meilleur au bout de 72h mais c’est hyper rare qu’il tiennent jusque là. Il faut le cacher sinon!

Etre différent et alors? (billet de maman angoissée)

Aie aie aie!  Vous savez quoi? Je me fous de ce que les autres peuvent penser de moi. Ce n’est pas un scoop, je pense differement de la majorité des gens, je le sais depuis toujours. Et surtout je l’assume depuis un paquet d’années. So what???

J’ai un gros soucis, mon 2eme fils, celui qui cogite, celui qui VOIT, celui qui me ressemble ++++++ psychologiquement parlant. Et bien lui…. Il le vit mal. Et je ne sais pas quoi faire pour canalyser ça. Autant je m’inquiétais pour mon grand, avec qui je n’ai pas enormement de points communs. Autant je ne me posais pas de question pour le petit.

En finalement je me rends compte que Mathias est vraiment un ado bien dans ses basquettes. Un vrai ado, qui mange tout le temps, qui ne voudrait que jouer aux jeux video et parle mal avec ces potes!!! Il milite pour le végéta*isme et est super lucide sur les problemes de santé qu’ont déjà ses camarades mais il le vit trés bien.

Par contre mon Maël, pfiou il en a gros sur la patate de toutes les horreurs de ce monde. Et pourtant je ne lui ai jamais rien montré, moi même je ne regarde pas d’image choquante.

Je pense que son entrée au college le travail, finalement il était bien à l’ecole primaire, juste au pieds de notre immeuble. ça devait le rassurer d’être à coté, de rentrer manger, d’être le fils de moi. Oui ça fait bizarre d’écrire ça mais dans le quartier tout le monde me connait. Je ne passe pas inaperçue avec ma petite troupe (je suis l’assistante maternelle de 4 petits bouts de choux)

Enfin bref il me fend le coeur mon filston, il me dit des choses tellement vraies, des choses que je n’écrirais pas ici.

Et je ne sais pas par quel bout le prendre. Je pensais qu’ en ayant des parents ouverts comme nous. Des parents qui l’ont laissés faire ces choix, ce serait bien plus facile pour lui que ça ne l’a été pour moi. Mais non, visiblement ce n’est pas le cas.

Il y a quelques semaines nous nous sommes lancer dans un nouveau projet mon homme et moi, mais là je me demande l’on ne va pas changer nos plan pour que nous partions plus vite à l’étranger. Et pourtant j’adore Marseille et je m’y voyais encore quelques années.

Je m’en veux de ne pas savoir gérer ça! Moi qui suis si zen…. grrrrr