Publié le Laisser un commentaire

Planifier ses menus pour ne pas perdre de temps en cuisine.

Planifier ses menus pour la semaine, ça peut paraître chiant mais ça enlève une charge mentale impressionnante. Enfin je ne sais pas chez vous, mais ici il y a deux ados affamés en permanence et un homme. Donc le « qu’est ce qu’on mange? » arrive avant le « Bonjour/ bonsoir » quand ils rentrent.

Non je suis une menteuse, mon homme m’embrasse et me dit « on mange dans combien de temps? »

Bref je suis sûre que vous connaissez cette situation.

De plus planifier mes menu me permet d’anticiper les préparations pour ne pas avoir à faire à manger tous les jours. Ce n’est pas du meal prep non plus parce que déjà lorsque j’ai dessiné la cuisine, je n’ai mis qu’un petit frigo sous plan de travail,  je ne suis pas sûre que la nourriture reste aussi bonne et puis nous n’avons pas de micro ondes. L’esclavage étant aboli, mes enfants s’occupent de faire le pain quand c’est nécessaire. Oui parce que bon j’ai un boulot moi aussi. chéri quant à lui, bosse énormément, et en plus il se lance en free lance dans 10 jours.

Alors je vais au marché des producteurs le mardi vers 7h du matin, parce qu’il faut souvent que je sois au boulot à 8h. Si j’ai le temps j’ai vais un peu plus tard pour pouvoir ensuite être à 8h30 à l’ouverture du petit magasin bio qui est juste à coté. ( en plus c’est vachement moins cher qu’au bio c bon) Et j’achète pour plusieurs semaines de céréales/ riz/tofu.

Ici on tourne aux fruits. On a la chance d’avoir un énorme figuier qui donne deux fois, des framboisiers, des fraisiers, un jujubier, des pieds de vigne et un amandier. Pour le restes   Nous ne mangeons jamais de dessert genre yaourts/ crêmes. tout ce plastique ça me débecte. Par contre je fais des crêmes parfois et deux gateaux par semaine. Et quand il fait moins beau je fais souvent des crêpes le week end c’est tellement rapide.

Je prépare donc mes menus le lundi soir, ça m’a pris quelques semaines avant de peaufiner tout ça. Et maintenant je tourne comme ça sauf trucs prévus ou impossibilité d’aller aux producteurs

Lundi:

Burgers végé- légumes avec un peu de semoule.

en ce moment c’est courgettes mais ça peut être aubergines, haricots vert, courge butternut rôtie, potimarron etc. En fonction de la saison ou des réserves de courges que j’ai au congélo. Mon père a un potager de folie donc en général quand j’y vais à noël  je reviens avec quelques spécimens.

Pour les steaks c’est presque toujours du fait maison comme ici. Parfois quand j’ai gravement la flemme c’est en protéines de soja texturée mais franchement je n’aime pas ça.

Sinon c’est un genre de seïtan (que je fait cuire au four plutôt qu’à la vapeur en ajoutant un peu plus d’eau dans la pâte) en même temps que le pain des garçons. ça va très vite à faire et ça se garde bien.

Ou encore une multitudes d’autre créations culinaire comme ici, ici, ou encore . Et puis aussi , et .

steak végétaux maison
steak végétaux maison

Mardi:

Salade de riz

Vous allez voir que dans mon organisation j’ai déjà fais cuire du riz le samedi. Du coup de n’ai pas grand chose à faire. Je coupe des tomates/ concombres/ salades/ choux raves/ tomates séchées/ tofu fumé/ saucisses végé/ tempeh/ éventuellement oeufs de nos petites rescapées pour ce qui veulent.

Mercredi:

Tarte aux courgettes ou courges ou encore poireaux (là aussi) même topo que pour le lundi.

crudités

Je fais deux tartes, la deuxième est pour le vendredi.

Je fais aussi cuire un gâteau en même temps que les tartes. Franchement il y en a pour 5 min à peine de faire un gâteau.

Jeudi:

Polenta- crudité

Je lave aussi des crudités pour le lendemain

Vendredi:

Comme le mercredi, tarte- crudités

Youpi je n’ai rien à faire

Samedi midi:

riz à la sauce tomate/ aux légumes grillés/ genre chili avec des légumineuses.

J’utilise mes conserves maison mais celles de magasins font l’affaires.

Je fais cuire 1 kg de riz complet, j’en garde garde la moitié pour la salade du mardi.

Samedi soir:

Je ne prévois rien, traditionnellement c’est pizza au resto/ avec les potes/ livrées ou Alors si nous n’avons rien de prévu  ou que l’on a abusé sur le budget « boire un coup dehors « c’est des pâtes, parce que bon c’est samedi soir, on ne va pas se prendre la tête.

Dimanche midi:

Légumes – saucisses végé soit des maisons que je fais en grosses quantité et que je congèle soit des toutes faites.

Dimanche soir:

Lasagnes maison ou gratin maison.

Et quand je ne suis pas là et bien ils font des pâtes et croquent dans des légumes crus. On aime les choses simples.

Publié le

Le grand massacre

Voici venu le temps de ces putains de « fêtes » de fin d’année. Encore….. Et encore une fois je me demande pourquoi je m’inflige ça. D’aussi loin que je me souvienne j’ai vu cette période arriver avec horreur. Toutes ses heures assis devant les corps torturés puis démembrés de pauvres animaux innocents.

« MANGE TA VIANDE!!!!!! » devait être la phrase préférée de ma famille.

Des années à me forcer, à me résonner parce que c’est bon pour la santé. Cette blague!

Pendant un temps j’ai même réussi à me convaincre que les étales de poissons morts c’était beau! fallait bien ça pour la santé….

Heureusement internet haut débit est arrivé à la maison, et j’ai compris que je n’étais pas seule. J’ai compris que ce que je ressentais été justifié. Et en plus ne pas manger d’animaux était sain et écologique. Je suis une folle d’études scientifiques, impossible de compter tous ce que j’ai pu lire. Cerise sur le gâteau tout cela m’a permis d’améliorer énormément mon Anglais

Il y a pratiquement 13 ans j’ai découvert le végétalisme, à l’époque je passais une trentaine d’oeux par semaine et pas mal de fromage. J’avoue que je ne comprenais pas pourquoi cette démarche. Il n’y avait pas beaucoup d’info sur le net. Et surtout j’avais 25 ans, et 2 enfants en bas âges. j’ai testé quelques recettes et puis je tournais déjà aux yaourts et lait végétaux par gouts. Bref pendant encore quelques années j’ai mangé du fromage presqu’à chaque repas, tout en ayant  réduit drastiquement la consommation d’ oeux  à une boite de 6 achetée chez une petite productrice bio. Ça devait me donner bonne conscience.

Il y a 5  ans, j’ai découvert les poussins mâles passés au broyeur. N’en pouvant plus de vivre dans cette hypocrisie j’ai décidé de sauté la pas, et pendant presque 2 ans j’ai mangé végétalien chez moi et végétarien quand on allait dans la famille. Chris m’a menacée de me quitter si je devenais végétalienne. Oui il a un coté gros connard parfois. A sa décharge, il était dans un état de fatigue extrême à cette période.

Le 14 Juillet 2015, c’est la date à laquelle j’ai eu le courage de mes convictions. Et depuis c’est le bonheur, être en accord avec soit même est tellement important. Je suis beaucoup mais alors beaucoup plus zen qu’avant. Mais la contrepartie, c’est que je supporte plus du tout ces putains d’obligations famililales à la con. Dans ce que j’ai gardé de ma famille, aucun problème ce genre de cérémonie ne nous parle pas. on en fait pas des caisses et puis tout le monde me fou la paix. Et ma tante qui est à la retraite, me fait des petits plats de folie.

La famille de mon mari c’est une autre histoire. Ils sont adorables ce n’est pas le problème. Ils bouffent des trucs vraiment ignobles et ça dure des heures et des heures. Un truc de fou. Il y a tellement de souffrances, de tortures et d’indécence sur leur table.

Ma belle mère m’a posée des questions sur le pourquoi et le comment. Mais elle en a conclu qu’il y a des choses qu’il ne vaut mieux pas savoir.

Voilà tout le problème de notre société actuelle résumait en une seule petite phrase.

Bordel comment ne pas voir qu’à partir du moment ou l’on consomme, on cautionne?! Tes billets de banque sont des bulletins de votes, c’est aussi simple que cela.

Tu achètes un Kinder surprise à ton gamin? SURPRISE tu es responsable de:

-l’insémination artificielle d’une vache qui n’a rien demandé.

-de son immense douleur quand on lui retire son bébé après 9 mois de grossesse pour lui prendre son lait.

-de la surexploitation et la pollution des terres pour produire la nourriture de cette vache qui est née juste pour l’élevage.

-je ne suis pas sure que le cacao du truc soit très clean niveau exploitation des populations locales

-la pollution de l’emballage et du jouet à la con qu’il y a dedans.

-Et les petits additifs sympa que tu donnes à ton gamins? on en parle?

Je suis coupable aussi, j’ai donné ce genre d’horreur à mes propres enfants. Mais je me suis réveillée, fais en autant s’il te plait.

Amis végétaliens, je vous souhaite BEAUCOUP BEAUCOUP BEAUCOUP de courage pour traverser cette période de grand massacre. J’arrive à échapper à Pâques mais pas à Noël.

Un peu de matière à réflexion avec Mélanie du superbe blog le cul de poule.

Et pour mes enfants et moi au menu ce sera inspiré d’Eva les petits plats. Histoire de se fondre un peu plus dans le décor.