Posted on

Le grand massacre

Voici venu le temps de ces putains de « fêtes » de fin d’année. Encore….. Et encore une fois je me demande pourquoi je m’inflige ça. D’aussi loin que je me souvienne j’ai vu cette période arriver avec horreur. Toutes ses heures assis devant les corps torturés puis démembrés de pauvres animaux innocents.

« MANGE TA VIANDE!!!!!! » devait être la phrase préférée de ma famille.

Des années à me forcer, à me résonner parce que c’est bon pour la santé. Cette blague!

Pendant un temps j’ai même réussi à me convaincre que les étales de poissons morts c’était beau! fallait bien ça pour la santé….

Heureusement internet haut débit est arrivé à la maison, et j’ai compris que je n’étais pas seule. J’ai compris que ce que je ressentais été justifié. Et en plus ne pas manger d’animaux était sain et écologique. Je suis une folle d’études scientifiques, impossible de compter tous ce que j’ai pu lire. Cerise sur le gâteau tout cela m’a permis d’améliorer énormément mon Anglais

Il y a pratiquement 13 ans j’ai découvert le végétalisme, à l’époque je passais une trentaine d’oeux par semaine et pas mal de fromage. J’avoue que je ne comprenais pas pourquoi cette démarche. Il n’y avait pas beaucoup d’info sur le net. Et surtout j’avais 25 ans, et 2 enfants en bas âges. j’ai testé quelques recettes et puis je tournais déjà aux yaourts et lait végétaux par gouts. Bref pendant encore quelques années j’ai mangé du fromage presqu’à chaque repas, tout en ayant  réduit drastiquement la consommation d’ oeux  à une boite de 6 achetée chez une petite productrice bio. Ça devait me donner bonne conscience.

Il y a 5  ans, j’ai découvert les poussins mâles passés au broyeur. N’en pouvant plus de vivre dans cette hypocrisie j’ai décidé de sauté la pas, et pendant presque 2 ans j’ai mangé végétalien chez moi et végétarien quand on allait dans la famille. Chris m’a menacée de me quitter si je devenais végétalienne. Oui il a un coté gros connard parfois. A sa décharge, il était dans un état de fatigue extrême à cette période.

Le 14 Juillet 2015, c’est la date à laquelle j’ai eu le courage de mes convictions. Et depuis c’est le bonheur, être en accord avec soit même est tellement important. Je suis beaucoup mais alors beaucoup plus zen qu’avant. Mais la contrepartie, c’est que je supporte plus du tout ces putains d’obligations famililales à la con. Dans ce que j’ai gardé de ma famille, aucun problème ce genre de cérémonie ne nous parle pas. on en fait pas des caisses et puis tout le monde me fou la paix. Et ma tante qui est à la retraite, me fait des petits plats de folie.

La famille de mon mari c’est une autre histoire. Ils sont adorables ce n’est pas le problème. Ils bouffent des trucs vraiment ignobles et ça dure des heures et des heures. Un truc de fou. Il y a tellement de souffrances, de tortures et d’indécence sur leur table.

Ma belle mère m’a posée des questions sur le pourquoi et le comment. Mais elle en a conclu qu’il y a des choses qu’il ne vaut mieux pas savoir.

Voilà tout le problème de notre société actuelle résumait en une seule petite phrase.

Bordel comment ne pas voir qu’à partir du moment ou l’on consomme, on cautionne?! Tes billets de banque sont des bulletins de votes, c’est aussi simple que cela.

Tu achètes un Kinder surprise à ton gamin? SURPRISE tu es responsable de:

-l’insémination artificielle d’une vache qui n’a rien demandé.

-de son immense douleur quand on lui retire son bébé après 9 mois de grossesse pour lui prendre son lait.

-de la surexploitation et la pollution des terres pour produire la nourriture de cette vache qui est née juste pour l’élevage.

-je ne suis pas sure que le cacao du truc soit très clean niveau exploitation des populations locales

-la pollution de l’emballage et du jouet à la con qu’il y a dedans.

-Et les petits additifs sympa que tu donnes à ton gamins? on en parle?

Je suis coupable aussi, j’ai donné ce genre d’horreur à mes propres enfants. Mais je me suis réveillée, fais en autant s’il te plait.

Amis végétaliens, je vous souhaite BEAUCOUP BEAUCOUP BEAUCOUP de courage pour traverser cette période de grand massacre. J’arrive à échapper à Pâques mais pas à Noël.

Un peu de matière à réflexion avec Mélanie du superbe blog le cul de poule.

Et pour mes enfants et moi au menu ce sera inspiré d’Eva les petits plats. Histoire de se fondre un peu plus dans le décor.

Posted on Un commentaire

Je suis quoi? Les étiquettes ça fait chier!

Je suis vulgaire aujourd’hui. C’est le retour de la force! Je me suis laissée déborder c’est dernier temps. A force de jouer à super woman j’en ai oublié que je suis humaine! Pas bien grave, je suis en « vacances » depuis ce matin, et j’ai déjà remis pas mal de chose à plat.

Bref ça fait un bout de temps que cet article me trotte dans la tête et je sais qu’il y a pas mal de petits timides dans la même situation que moi. Nous avons les fesses entre deux chaises!

J’aime dire que je suis un grand singe comme les autres! ça ramène mon interlocuteur  à sa condition animale.  Et ça fait réfléchir.

Comme les grands singes lorsque je mange les cerises, les figues ou le raisin qui poussent dans mon jardin et bien je ne les lave pas et en plus je mange les larves qu’il y a dedans!

OUUUUUHHHHH! elle mange des animaux!

De même il arrive aux grands singes de manger des oeux et bien à moi aussi (mais je les fais cuire, il faut bien justifier l’évolution). ça fait un bout de temps puisque je n’ai vu personne de ma famille depuis noël. Mais je mange sans aucuns scrupules les oeux qui viennent de chez mon père, mes tantes ou mon oncle. Ces sont des poules et coqs de compagnies. J’en avais déjà fait mention ici.

Mon père est même assez gaga pour leur faire à manger! je suis pas sûre qu’il en fasse autant pour lui!

Si j’avais accès à du fromage éthique (impossible en France à mon avis) j’en mangerai peut être un peu mais bon c’est tellement nocif pour la santé….

Dès que nous seront en mesure d’accueillir des petites rescapées de l’abattoir dans notre jardin nous le ferons. Il y aura donc des périodes avec des oeux à la maison et des périodes sans. Et finalement ce que je trouve dingue c’est que l’on a oublié que le lait et les oeux normalement il n’y en a pas toute l’année.

Il est hors de question pour moi de cautionner l’exploitation animale, c’est aussi simple que ça.

Mon homme trouve que je vais trop loin, même si au fond il comprend puisqu’il m’a dit qu’il n’était pas comme moi, qu’il ne peut pas renier ça culture mais que oui bien-sûre il préférait qu’on ne tue pas les animaux. Je ne lui ai jamais demander quoique ce soit. Effectivement ce serait super qu’il soit végéta*ien mais il pense aussi que ce serait super si je bouffais du cadavre remplit de souffrance. On fait avec quoi.

Ceci étant clair, est ce que pour autant je dois jeter tous ce qui contient quelque chose d’animal? Je ne crois pas, ce serait extrémiste à mon avis et la planète va déjà assez mal comme ça, pas la peine d’en rajouter.

J’ai eu une vie avant, et finalement c’est tout ce que j’ai pu faire dans le passé qui a fait de moi ce que je suis maintenant. Je n’estime en transition, en société c’est compliqué. ça l’a toujours été d’aussi loin que mes souvenirs de petite fille me reviennent. Je préfère souvent m’abstenir  de manger plutôt que d’avaler un truc douteux. Je donne le change et il y a toujours eu un goinfre à coté de moi pour m’aider à l’insu de son plein grès. (père, chats, chéri ou même mon grand)  C’est très facile pour moi de ne pas manger de toutes façons!

Alors j’ai toujours mon blouson de moto d’il y a plus de 15 ans, ma ceinture d’il y au moins 22 ans  et mes deux vieux kajals doivent avoir du  ghee dans la composition. J’ai peut être aussi des chaussures que je n’userais jamais puisque 363 jours par an je suis toujours en trainnings – bottines sans cuir – tongs.

Alors végane ou pas? Finalement ça me gonfle royalement de me coller une étiquette. Et j’emmerde la communauté bien pensante. Il s’agit de MA vie et j’en fait à peut près ce que je veux.

Sur ces mots, je m’en vais faire une quiche aux poireaux végane ! Ne rigolez pas ça fait au moins 15 jours que je n’ai pas eu ma dose!