Archives de catégorie : my loves

Liberté mon amour.

La liberté est une des choses les importantes de ma vie. Pas la plus importante, je suis maman il ne faut pas déconner non plus! Mais bien plus importante que l’argent, le matériel…

Le moule de la société Française est l’ennemi de cette liberté! (surement ailleurs aussi mais bon je suis française)

Je passe souvent pour une douce illuminée et en même temps on m’envie.

J’ai eu envie d’écrire ici parce que vendredi matin j’ai vu le regard « scié » d’une collègue lorsque j’ai dit que je n’avais pas de four micro onde. (Non mais franchement ça sert à quoi cette merde?) Bon ça s’ajoute à mon alimentation et au fait que je ne comprenne rien quand ça parle d’un truc qui passe à la télé. Elle m’a vraiment regardée d’une manière indescriptible. Pas méchamment du tout, on s’apprécie toutes les deux. Mais elle était un peu scotchée et elle m’a demandée: « Mais c’est quoi ça? »

ça? c’est ma liberté de vivre et de  penser! 😎

Cette petite histoire et puis aussi, le fait que  mon grand pensait que j’étais auto entrepreneur parce que je choisis avec qui je bosse.

La collègue qui trouve que vraiment je ne fais rien comme tout le monde et le fils qui s’aperçoit que je suis salariée! (d’une manière spéciale)  les 2 réactions « opposées »

Mais finalement la liberté, combien êtes vous à la désirer vraiment? je veux dire au point d’en accepter les cotés négatifs?

Parce que liberté rime aussi avec précarité responsabilité!

-Je ne suis pas mariée, l’idée est cute hein, mais franchement tout ce que ça implique en organisation débile pfiou. Puis inviter le cousin de la grande tante de l’arrière grand père parce qu’il le faut dixit tes parents ou beau parents…. No way , thanks! Et encore c’est sans parler des obligations légales.

Mais du coup s’il arrivait quelques chose à mon motard de chéri, et bien nos enfants pourrait me mettre dehors pour récupérer leurs parts de notre appart et de notre maison. Enfin là ils sont un peu jeunes mais dans 4 ans le grand sera majeur.

Et bien je m’en fous complètement! Je préfère me faire confiance, je sais que je serai capable de rebondir. Évidement je parle du coté matériel de la situation. Parce que la valeur des gens se mesure souvent à leurs possessions matérielles   😢

-J’ai un métier précaire, c’est encore mon choix. Impossible pour moi d’imaginer faire la même chose tous les jours. Combien se sente coincé? prix à la gorge avec la peur de perdre leur sacro saint CDI? Je bosse avec qui je veux,  il m’arrive régulièrement de foirer volontairement un entretien parce que je ne le sens pas. Je l’ai fait 3 fois en septembre et 2 fois en janvier-février.

Mais du coup cette année je gagne 30% de moins que l’année dernière. Là encore j’assume. Je ne suis pas CONsommatrice de toutes façons. Mes billets de banque sont mes bulletins de vote.

Et puis je refuse d’être possédée par mes possessions.

La liberté c’est surtout dans la tête, c’est ne rien tenir pour acquis et c’est avoir le courage de ses convictions.

Notre maison, je ne l’habiterais peut être jamais et je m’en fous! ça ne m’empêche pas de planter des trucs dans le jardin, de faire et faire faire des travaux dedans.

La liberté, c’est être capable de mettre pratiquement tout sur le bon coin et de vivre avec un sac à dos.

Parce le bonheur finalement c’est ça:

liberté

Admirer le ciel, allongée sur une plage au soleil

liberté freedom

liberté freedom

Etre différent et alors? (billet de maman angoissée)

Aie aie aie!  Vous savez quoi? Je me fous de ce que les autres peuvent penser de moi. Ce n’est pas un scoop, je pense differement de la majorité des gens, je le sais depuis toujours. Et surtout je l’assume depuis un paquet d’années. So what???

J’ai un gros soucis, mon 2eme fils, celui qui cogite, celui qui VOIT, celui qui me ressemble ++++++ psychologiquement parlant. Et bien lui…. Il le vit mal. Et je ne sais pas quoi faire pour canalyser ça. Autant je m’inquiétais pour mon grand, avec qui je n’ai pas enormement de points communs. Autant je ne me posais pas de question pour le petit.

En finalement je me rends compte que Mathias est vraiment un ado bien dans ses basquettes. Un vrai ado, qui mange tout le temps, qui ne voudrait que jouer aux jeux video et parle mal avec ces potes!!! Il milite pour le végéta*isme et est super lucide sur les problemes de santé qu’ont déjà ses camarades mais il le vit trés bien.

Par contre mon Maël, pfiou il en a gros sur la patate de toutes les horreurs de ce monde. Et pourtant je ne lui ai jamais rien montré, moi même je ne regarde pas d’image choquante.

Je pense que son entrée au college le travail, finalement il était bien à l’ecole primaire, juste au pieds de notre immeuble. ça devait le rassurer d’être à coté, de rentrer manger, d’être le fils de moi. Oui ça fait bizarre d’écrire ça mais dans le quartier tout le monde me connait. Je ne passe pas inaperçue avec ma petite troupe (je suis l’assistante maternelle de 4 petits bouts de choux)

Enfin bref il me fend le coeur mon filston, il me dit des choses tellement vraies, des choses que je n’écrirais pas ici.

Et je ne sais pas par quel bout le prendre. Je pensais qu’ en ayant des parents ouverts comme nous. Des parents qui l’ont laissés faire ces choix, ce serait bien plus facile pour lui que ça ne l’a été pour moi. Mais non, visiblement ce n’est pas le cas.

Il y a quelques semaines nous nous sommes lancer dans un nouveau projet mon homme et moi, mais là je me demande l’on ne va pas changer nos plan pour que nous partions plus vite à l’étranger. Et pourtant j’adore Marseille et je m’y voyais encore quelques années.

Je m’en veux de ne pas savoir gérer ça! Moi qui suis si zen…. grrrrr