Je suis quoi? Les étiquettes ça fait chier!

Je suis vulgaire aujourd’hui. C’est le retour de la force! Je me suis laissée déborder c’est dernier temps. A force de jouer à super woman j’en ai oublié que je suis humaine! Pas bien grave, je suis en « vacances » depuis ce matin, et j’ai déjà remis pas mal de chose à plat.

Bref ça fait un bout de temps que cet article me trotte dans la tête et je sais qu’il y a pas mal de petits timides dans la même situation que moi. Nous avons les fesses entre deux chaises!

J’aime dire que je suis un grand singe comme les autres! ça ramène mon interlocuteur  à sa condition animale.  Et ça fait réfléchir.

Comme les grands singes lorsque je mange les cerises, les figues ou le raisin qui poussent dans mon jardin et bien je ne les lave pas et en plus je mange les larves qu’il y a dedans!

OUUUUUHHHHH! elle mange des animaux!

De même il arrive aux grands singes de manger des oeux et bien à moi aussi (mais je les fais cuire, il faut bien justifier l’évolution). ça fait un bout de temps puisque je n’ai vu personne de ma famille depuis noël. Mais je mange sans aucuns scrupules les oeux qui viennent de chez mon père, mes tantes ou mon oncle. Ces sont des poules et coqs de compagnies. J’en avais déjà fait mention ici.

Mon père est même assez gaga pour leur faire à manger! je suis pas sûre qu’il en fasse autant pour lui!

Si j’avais accès à du fromage éthique (impossible en France à mon avis) j’en mangerai peut être un peu mais bon c’est tellement nocif pour la santé….

Dès que nous seront en mesure d’accueillir des petites rescapées de l’abattoir dans notre jardin nous le ferons. Il y aura donc des périodes avec des oeux à la maison et des périodes sans. Et finalement ce que je trouve dingue c’est que l’on a oublié que le lait et les oeux normalement il n’y en a pas toute l’année.

Il est hors de question pour moi de cautionner l’exploitation animale, c’est aussi simple que ça.

Mon homme trouve que je vais trop loin, même si au fond il comprend puisqu’il m’a dit qu’il n’était pas comme moi, qu’il ne peut pas renier ça culture mais que oui bien-sûre il préférait qu’on ne tue pas les animaux. Je ne lui ai jamais demander quoique ce soit. Effectivement ce serait super qu’il soit végéta*ien mais il pense aussi que ce serait super si je bouffais du cadavre remplit de souffrance. On fait avec quoi.

Ceci étant clair, est ce que pour autant je dois jeter tous ce qui contient quelque chose d’animal? Je ne crois pas, ce serait extrémiste à mon avis et la planète va déjà assez mal comme ça, pas la peine d’en rajouter.

J’ai eu une vie avant, et finalement c’est tout ce que j’ai pu faire dans le passé qui a fait de moi ce que je suis maintenant. Je n’estime en transition, en société c’est compliqué. ça l’a toujours été d’aussi loin que mes souvenirs de petite fille me reviennent. Je préfère souvent m’abstenir  de manger plutôt que d’avaler un truc douteux. Je donne le change et il y a toujours eu un goinfre à coté de moi pour m’aider à l’insu de son plein grès. (père, chats, chéri ou même mon grand)  C’est très facile pour moi de ne pas manger de toutes façons!

Alors j’ai toujours mon blouson de moto d’il y a plus de 15 ans, ma ceinture d’il y au moins 22 ans  et mes deux vieux kajals doivent avoir du  ghee dans la composition. J’ai peut être aussi des chaussures que je n’userais jamais puisque 363 jours par an je suis toujours en trainnings – bottines sans cuir – tongs.

Alors végane ou pas? Finalement ça me gonfle royalement de me coller une étiquette. Et j’emmerde la communauté bien pensante. Il s’agit de MA vie et j’en fait à peut près ce que je veux.

Sur ces mots, je m’en vais faire une quiche aux poireaux végane ! Ne rigolez pas ça fait au moins 15 jours que je n’ai pas eu ma dose!